Acheter

Votre projet
  • Acheter
  • Investir

Type de bien
Type de bien
Prix Max
Votre budget

-

Nb de pièces

Nombre de pièces
  • Pas de minimum
  • 1 pièce
  • 2 pièces
  • 3 pièces
  • 4 pièces
  • 5 pièces

Surface Min
Votre surface

-

Quel prêt immobilier choisir ?

@MaSelectionImmo - 05 Jul - 4 min de lecture

quel-pret-immobilier-choisir

Pas évident de vous y retrouver parmi tous les prêts immobiliers qui existent ! Pourquoi vous orienter vers l’un plutôt que l’autre ? Pouvez-vous bénéficier de certains prêts aidés ? Ce panorama vous aide à choisir le ou les prêts immobiliers adaptés à votre situation, vos revenus et votre projet.

Les différents prêts immobiliers bancaires

Le prêt amortissable

C’est le prêt le plus répandu  : vous remboursez une partie du capital et de vos intérêts à chaque mensualité dès le démarrage jusqu’à ce que vous ayez remboursé la totalité.

Le prêt in fine

Il n’est pas amortissable, c’est-à-dire que vos échéances remboursent uniquement les intérêts. La totalité du capital est appelée en une fois, à la fin. Pour bénéficier de ce type de prêt, il faut disposer d’une épargne qui permettra de régler la dernière échéance.

Le prêt relais

Ce prêt permet d’acquérir un nouveau logement quand vous n’avez pas encore vendu celui dont vous êtes déjà propriétaire. C’est une sorte « d’avance » que la banque vous consent, mais attention au coût parfois élevé de ce type de prêt.

L’aspect financier des prêts immobiliers

Le prêt à taux fixe

Visibilité parfaite ! Vous connaissez dès le départ le taux, la durée de remboursement, le montant de vos échéances.

Le prêt à taux révisable ou variable

Le taux de votre prêt immobilier est indexé sur un indice de référence : il augmente ou diminue en fonction de l’évolution de l’indice. En période de taux bas (actuellement), c’est très risqué et n’a pas de sens. Quand les taux sont hauts (5 % ou 6 %), vous avez plus de chances de bénéficier d’une baisse de taux au cours de votre prêt.

Ainsi, la durée de remboursement s’allonge ou se réduit et le coût total du crédit varie tandis que la mensualité peut rester fixe. Certains établissements proposent d’encadrer les hausses et les baisses pour plus de sécurité.

Conseil : privilégiez toujours la possibilité de rembourser par anticipation sans pénalité et de transformer ce prêt à taux variable en prêt à taux fixe.

Le prêt modulable

À taux fixe ou variable, il vous permettra d’adapter vos remboursements à vote situation, par exemple augmenter ou diminuer vos mensualités, réduire sa durée (et donc son coût !).

Les prêts immobiliers aidés

Le prêt à taux zéro +

Destiné à aider les personnes qui ne sont pas propriétaires depuis plus de 2 ans, il est soumis à condition de ressources variables en fonction de la région, de la taille de votre foyer et du type de logement financé. Il doit être complété par un ou plusieurs prêts et peut être remboursé sur 25 ans maximum. Quelles sont les conditions de ressource pour être éligible au PTZ+ ?

Le + : comme son nom l’indique, vous ne réglez aucun intérêt !

Le prêt action logement

Vous travaillez ou avez travaillé dans une entreprise privée de plus de 10 salariés ? Peut-être pouvez-vous en bénéficier ? Plus connu sous son ancien nom « 1 % logement », il offre un taux réduit pour financer l’achat ou la construction de votre résidence principale. Il complète votre apport personnel ou un prêt principal.

Les aides ou prêts des mairies et départements

Bon nombre de mairies (Paris, Marseille, Toulouse, Montpelier, Lyon, Rennes, Nice…) et de départements apportent une aide financière sous forme de subvention, de prêt sans intérêt, de prime… renseignez-vous !

Le prêt immobilier conventionné et le prêt accession sociale (PAS)

Ces deux prêts sont aujourd’hui moins intéressants qu’ils n’étaient. Le plafond des taux pratiqués est élevé au regard des taux du marché. Mais surtout, les aides personnalisées au logement (APL accession) qu’ils offraient seront totalement supprimées en 2020. En savoir plus sur le PAS

L’épargne logement

Principe

Vous économisez pour financer votre projet immobilier avec une phase d’épargne et une phase de prêt. L’obtention du prêt donne droit à une prime versée par l’État (plans et comptes ouverts avant le 1er janvier 2018). En fonction de la date d’ouverture, il se peut que le taux du prêt ne soit pas avantageux. Restez vigilant.

Le Plan Épargne Logement (PEL)

Le Prêt Épargne Logement vous permet de financer l’achat ou la réalisation de travaux de votre résidence principale après 4 ans de détention. Vous pouvez emprunter jusqu’à 92 000 €, remboursables sur 2 à 15 ans.

Le Compte Épargne Logement (CEL)

Il doit avoir 18 mois minimum, un montant minimum d’intérêts en fonction de votre projet et permet d’emprunter jusqu’à 23 000 €, remboursables sur 2 à 15 ans.

L’épargne logement reste-t-elle intéressante ?

À RETENIR

  • Rassemblez tous les éléments nécessaires (projet, revenus, prêts en cours, feuille d’impôts…)
  • Favorisez un prêt à taux fixe en période de taux bas
  • Vérifiez si vous pouvez obtenir un prêt aidé en complément.

Retrouvez sur maselectionimmo.fr un simulateur de financement et n'hésitez pas à remplir le formulaire afin d'être rappelé et conseillé !

Sources : www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N20373
* article 52 de la Loi de Finances 2018

Image par RawPixel de Pexel

MaSélectionImmo.fr
Inscrivez-vous à la Newsletter
Notification de nouveaux biens immobiliers neufs